Optimiser la logistique derniers kilomètres

Optimiser la logistique derniers kilomètres

Transports Génie Civil Génie Electrique Réseaux Routes
Niveau de faisabilité
Indicateurs de suivi

Nombre de camions par chantier à corréler aux tonnes de matériaux transportés.

Potentiel de réduction

Diminution de 30 % des émissions de GES

 Description de la solution

Dernier segment de la chaîne de distribution,la logistique du dernier kilomètre désigne l’ensemble des ressources impliquées dans la livraison d’un colis, dont l’acheminement n’est plus mutualisé, jusqu’à son destinataire final.

Ce dernier kilomètre est responsable d’un quart des émissions de CO2 en ville, de 30 %de la congestion urbaine, et peut représenter jusqu’à la moitié du coût total de la logistique.

La livraison du dernier kilomètre sous forme collaborative et son optimisation logistique apparaissent comme propices à limiter les externalités négatives (congestion, pollution atmosphérique, sonore et visuelle, occupation de l’espace, etc.)


 Modalités de mise en œuvre

La logistique urbaine durable touche une diversité de champs d’activités : le stockage, la distribution, l’approvisionnement, la circulation, l’évacuation de marchandises dans la ville.

Plusieurs solutions visant à réduire et optimiser les flux de chantiers peuvent être déployées :

  • Utiliser de nouveaux modes de transport et de livraison ;
  • Utiliser des outils numériques d’optimisation logistique ;
  • Mutualiser les flux, les espaces de stockages, les transports ;
  • Déployer une nouvelle organisation des chantiers en anticipant, voire en mutualisant certains services pour différents chantiers présents sur un même territoire (ex :centrales à béton sur site, plateformes de réemploi, processus d’approvisionnement des différents chantiers à Lyon) ;
  • Innover par le développement de techniques de construction plus durables et économiques en matériaux (construction préfabriquée, matériaux biosourcés,réemploi et valorisation de déchets) ;Intégrer la logistique dans les nouveaux quartiers en construction afin de libérer du foncier sur ces opérations et y installer des espaces dédiés à la logistique.

 Cadre réglementaire

Pour réduire la pollution atmosphérique, la loi d’orientation des mobilités a créé les zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m) permettant aux collectivités de limiter la circulation des véhicules les plus polluants sur leur territoire.


 Co-bénéfices sociaux et environnementaux

  • Réduction des effets externes du transport(pollution, congestion, bruit…) ;
  • Réduction du cout d’acheminement des matériaux ;
  • Préservation de la qualité de vie en ville.

 Éligibilité à des soutiens financiers

Il n’existe pas à ce jour d’aide financière spécifique associée à un accompagnement à une optimisation de la logistique urbaine.