Favoriser les solutions de mobilité partagée

Favoriser les solutions de mobilité partagée

Organisation Entreprise Transports Génie Civil Routes Terrassement
Niveau de faisabilité
Potentiel de réduction

Transports en commun  : ↓ 20 % des émissions de GES

Covoiturage : ↓ jusqu’à 75 % des émissions de CO2

Indicateurs de suivi

Pourcentage de véhicules / effectif.

 Description de la solution

Il s’agit de diminuer l’intensité carbone des déplacements des collaborateurs de l’entreprise en réduisant le recours à la voiture individuelle.


 Modalités de mise en oeuvre

Pour accompagner au mieux la mobilité des collaborateurs, différents services ou fonctions internes peuvent être mobilisés (RH, service comptabilité, chefs d’équipe etc.) et permettre d’obtenir des données nécessaires ou de diffuser les bonnes pratiques.

L’entreprise peut réduire son empreinte carbone en favorisant les mobilités partagées pour ses collaborateurs en incitant :

  • au covoiturage : en favorisant les outils collaboratifs pour échanger aisément sur les trajets entre collaborateurs ou même avec d’autres entreprises proches du site (des plateformes gratuites existent) ;
  • à l’utilisation des transports publics :
    •  en cartographiant les accès en transports en commun pour chacun de ses sites ;
    • en adaptant, en partenariat avec les opérateurs de transport, l’offre existante en termes de dessertes et de fréquence (ex : navette d’entreprise gare/site
  • aux mobilités douces :
    • en cartographiant les trajets et sécurisant les accès aux sites pour les vélos notamment ;
    • en partenariat avec les collectivités,participant financièrement à l’achat d’un vélo.
  • la mise en place d’un service d’autopartage,pour des déplacements professionnels ponctuels, peut même être organisée avec d’autres entreprises proches.

Il est également possible d’optimiser tous les aspects de sa mobilité : choisir le train plutôt que l’avion pour certains déplacements professionnels offre plus de commodité et un bilan CO2 amoindri.


 Co-bénéfices sociaux et environnementaux

  • économies sur les frais de déplacement ;
  • amélioration de la qualité de l’air ;
  • diminution de la pollution atmosphérique ;
  • réduction des nuisances sonores ;
  • diminution des accidents liés au trafic.

 Cadre réglementaire

 

La réalisation du plan de mobilité est imposée aux entreprises de plus de 100 collaborateurs depuis le 1er janvier 2018.

La participation de l’employeur aux frais de transports publics est obligatoire. L’employeur (de droit privé ou public) doit prendre en charge50 % du prix des titres d’abonnements souscrits par ses salariés pour l’intégralité du trajet entre leur résidence habituelle et leur lieu de travail,accompli au moyen de services de transports publics, même si plusieurs abonnements sont nécessaires à la réalisation de ce trajet (train +bus par exemple). Sont également concernés les services publics de location de vélos.


 Eligibilité à des soutiens financiers

L’acquisition d’un vélo à assistance électrique est éligible à la prime à la conversion (jusqu’à1 500 €) en échange de la mise au rebut d’une voiture ou d’une camionnette polluante. Vous pouvez également bénéficier du bonus pour l’acquisition d’un vélo à assistance électrique neuf (jusqu’à 200 €) ou d’un vélo cargo neuf(jusqu’à 1 000 €).

Trouvez les aides locales qui répondent à vos besoins de mobilité : https://aides.francemobilites.fr/